L’aventure dans les dunes

 Vendredi 28 avril 2017

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

Le printemps qatarien est bien installé, et avec lui les températures presque caniculaires (37°C ce jour-là, à l’ombre bien sûr). Il est donc temps de profiter des beaux jours, enfin surtout des belles nuits, dans le désert.

Or ici, peu de désert sableux, on a surtout des cailloux et de la poussière à perte de vue… pour trouver du beau sable et de la dune, la seule solution est de se diriger droit vers le sud, à la frontière saoudienne (là où nous étions déjà allés l’année dernière).

Cette fois-ci, on y va un peu plus tard, pour y passer la fin d’après-midi et la soirée, avec quelques amis soigneusement choisis. On part à 6 voitures, un convoi qui mélange pilotes chevronnés et enfants sages.

Premier arrêt à la dune dite « du Sheraton », qui surplombe le bord de mer. Spectaculaire, elle permet aux plus jeunes (et aux autres) de sauter dans le sable et de remonter péniblement la pente!

Certains l’ont descendue en voiture, d’autres, plus raisonnables (ou trouillards?) ont préféré en faire le tour…

Direction le bord de mer, où l’on s’installe avec force victuailles et une tente de compétition, juste au bord de l’eau.

Les enfants jouent dans l’eau, certains jouent au foot (avec des adultes plus ou moins adroits), bref avant de manger on a de quoi s’occuper. D’autant plus que le soir tombe vite ici!

Il est temps pour le roi du barbecue de se mettre au travail pour préparer les 153 kg de viande amenés par les campeurs…

Puis l’eau monte, c’est la marée qui continue… mais qui ne s’arrête pas! Le sol étant assez plat, les voitures sont dans l’eau, les pieds aussi et il faut déménager à plusieurs reprises le tout pour éviter la catastrophe! Heureusement, les enfants sont là pour ralentir la mer…

Les enfants auront même le droit aux marshmallows grillés et aux bananes au chocolat cuites dans la braise.

22h30, il est temps de lever l’ancre pour rentrer, normalement on sera dans les temps pour être vers 1h à la maison… on pourra dormir!

C’est là que les choses se gâtent… et rendent la sortie inoubliable!

A peine 500 m plus loin, dans une montée difficile où certains se sont déjà ensablés, c’est l’accident… une des voitures reste bloquée dans la montée, a priori l’essieu est cassé (contre une touffe d’herbes sèches)…

Là c’est le drame… on regarde tous ou presque sous la voiture, le diagnostic est confirmé par les innombrables experts du groupe. On appelle la dépanneuse, qui dit qu’elle va passer.

La nuit est belle, on attend par solidarité en observant les étoiles (quelques belles étoiles filantes d’ailleurs), on peut même voir au sol des traces de canidés de belle taille (un loup d’Arabie ou un très gros fennec sans doute, malgré les doutes de certains). Bref, on passe le temps!

On finit par laisser deux courageux conducteurs, qui vont attendre. On repart, il faudra quelques dizaines de mètres pour se retrouvés bloqués (une voiture surchargée sans doute).

On continue ainsi pendant… 3 heures! « Les Sous-Doués dans le désert« , avec des téléphones sans batterie, des réservoirs d’essence presque vides, le réseau saoudien pour avoir la 4G, la nouvelle lune… tous les ingrédients sont là pour un long moment et des prises de tête à répétition… à chaque grosse dune il faut s’arrêter, descendre de la voiture, regarder dans le noir, trouver des traces de piste, discuter sur le bien-fondé de continuer ou de dormir à la belle étoile.

Mais tout se passe dans la bonne humeur, la plupart des enfants dorment et ne garderont aucun souvenir de l’aventure. On s’en sort bien, malgré quelques passages délicats et une conduite un peu compliquée parfois… On aura rarement autant rigolé quand même!

On finit par sortir du désert vers 3h45, avec la prière du matin. Et là, c’est la surprise, les réfugiés du désert ont vaincu l’essieu cassé (qui a priori ne l’était pas, c’était juste la souplesse normale d’une pièce… bravo les champions!) et les terribles loups, les affreux serpents et les méchants scorpions! Ils nous rejoignent donc, harassés mais heureux.

On fait regonfler nos pneus (service 24h/24 a priori donc), et c’est parti pour reprendre la route (environ 1h30). Ce sera la partie la plus difficile, les conducteurs sont épuisés et les conductrices endormies… heureusement, on est tous arrivés à bon port, vers 6h du matin! Le reste de la journée est un peu perturbé, mais que de bons souvenirs! Merci à tous les participants!

2 Comments
  1. Une sortie prévue !!!! Connnue de tous!!
    Depuis l’installation au Quatar le désert n’a plus de secret pour personnes !!!
    Et là une panne!!!
    L’excitation ou l’angoisse pour le groupe !!!
    Les deux!! Vu le déroulement des événements c’est l’aventure qui commence !!
    C’est chouette !! Des souvenirs inoubliables qui resteront !!!
    Et quant vous veillerez les souvenirs reviendront certains en rajouterons !!!
    Belle aventure des bons souvenirs
    J’aurais aimé faire partie de cette aventure !!!!

Laisser un commentaire