Xi Di l’authentique

 

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

 

 

Comme d’habitude, le bus est attrapé d’extrême justesse, mais une fois dedans on est bien… enfin bien, c’est beaucoup dire, il est encore plus pourri que le précédent! M’enfin, pour 6 RMB (0,75€) pour toute la famille, on ne se plaint pas!

Comme d’habitude encore, on paye les droits d’entrée dans le village (150 RMB par adulte je crois, assez cher), et on arrive dans la petite cité, avec l’hôtel directement en fond:

20131001-IMG_4234 Les chambres sont pas mal, mais excessivement chères (deux lits pour 730 RMB, ça commence à faire), mais le lieu est superbe, en plusieurs bâtiments tous aussi charmants les uns que les autres, et un jardin plein de sauterelles géantes pour les filles…

20131001-IMG_4236 20131001-IMG_4237 20131001-IMG_4238 20131001-IMG_4240

 

Il est temps de partir en exploration dans les ruelles qui commencent à se remplir; d’après le gérant anglophone de l’hôtel, ce sera le soir-même et le lendemain que la marée humaine va démarrer… encore une fois, plein de jolies boutiques et d’endroits sympas, on a envie de tout voir…

20131001-IMG_4244 20131001-DSC04258 20131001-IMG_4246 20131001-IMG_4247 20131001-IMG_4248 20131001-DSC04263 20131001-IMG_4249

 

Assez rapidement, on dérive vers la campagne derrière les murs de la ville, très bucolique et partiellement envahie par les peintres amateurs…

 

20131001-DSC04278 20131001-IMG_4257 20131001-IMG_4260 20131001-IMG_4266 20131001-IMG_4267 20131001-IMG_4271 20131001-IMG_4275 20131001-IMG_4280 20131001-IMG_4283 20131001-IMG_4284 20131001-IMG_4285 20131001-DSC04324 20131001-IMG_4288

 

De retour entre les murs de Xi Di, on va faire plein de rencontres: des enfants, une dame qui coupe des poissons aux ciseaux, des peintres, des peintres, des peintures murales révolutionnaires effacées, des peintres, des citrouilles, des oiseaux, des jambons, des peintres, des libellules bizarres…

 

20131001-IMG_4290 20131001-DSC04328 20131001-DSC04329 20131001-IMG_4298 20131001-IMG_4299 20131001-IMG_4301 20131001-DSC04341 20131001-DSC04343 20131001-IMG_4305 20131001-IMG_4306 20131001-IMG_4308 20131001-IMG_4309 20131001-DSC04372 20131001-IMG_4311 20131001-DSC04380 20131001-IMG_4312 20131001-IMG_4315 20131001-IMG_4319 20131001-IMG_4320 20131001-DSC04398 20131001-IMG_4324 20131001-IMG_4326 20131001-IMG_4329 20131001-DSC04439 20131001-DSC04445De retour à l’hôtel, aiguillés par la faim, on retrouve par hasard des collègues de l’école , ce sera donc un repas en français! Au menu, des plats locaux, assez simples mais bons…

 

20131001-IMG_4330 20131001-IMG_4336 20131001-IMG_4337 20131001-IMG_4340 20131001-IMG_4342 20131001-IMG_4343 20131001-IMG_4344 20131001-IMG_4346

 

 

Une petite promenade digestive dans les ruelles sombres, et… au dodo, c’est ce qu’on a de mieux à faire!

Le lendemain matin, c’est le pire du pire du déferlement des touristes chinois dans l’année: on choisit donc de laisser nos valises à l’hôtel pour aller voir un lieu pas trop touristique, les montagnes du Qi Yun, lieu sacré taoïste… mais avant, petite marche pour digérer le délicieux petit-déjeuner chinois (à base de pâtes, de pains, de riz frits, de plats épicés et autres joyeusetés!)…

20131002-DSC04453 20131002-DSC04461