ZEISS Distagon T* 21mm f/2,8 ZE

L'imposant Zeiss Distagon T* 21mm f/2.8 ZE

L’imposant Zeiss Distagon T* 21mm f/2.8 ZE

Caractéristiques

Poids: 720 g

 

Prix: 1600€ environ

Un des grands angles de la gamme Zeiss pour Canon avec le dispendieux 15mm et le presque jumeau 18mm. Cette focale est plus facile à utiliser que ces derniers, qualifiés d’ultra-grands angles…

Comme les autres objectifs de la marque allemande, la mise au point se fait manuellement, il n’y a pas d’autofocus et tout est donc prévu pour utiliser la main pour ce faire… c’est un point qu’il faut souligner, même si en pratique ce n’est pas très gênant aec un grand-angle qui a par définition une profondeur de champ importante!

Construction

Avec ses objectifs dédiés aux marques Canon et Nikon, Zeiss  fait du solide et du haut-de-gamme: un assemblage parfaitement ajusté de verre et de métal, extrêmement bien fini. La bague de mise au point est large et bien proportionnée, avec l’onctuosité nécessaire.

La lentille est immense (82mm), mais parfaitement protégée par le pare-soleil: elle est plane, et permet donc l’utilisation de filtres (UV, polarisant, ND). Le flanc de l’objectif est dédié à l’échelle des distances, qui permet une précision  appréciable lors des plans rapprochés. La course de la bague est plus longue pour les courtes distances que pour les longues, ce qui facilite son usage au quotidien, comme sur les autres Zeiss…

Enfin, les prises de vue sont possibles d’assez près, puisque la distance de mise au point minimale est de 22 cm seulement

Sur le terrain

Dès les premiers clichés c’est un régal… s’il n’est pas facile de « remplir » correctement une image à la focale 21mm (équivalent à 14mm sur APS-C), dans le viseur c’est déjà très beau…

Il est assez lourd, mais pour du paysage ça passe très bien: sur trépied ça ne pose évidemment pas de souci… Je l’utilise avec plaisir sur les poses longues (avec filtre ND), la nuit dans le désert, ou sur les plages ensoleillées (son premier voyage fut Zanzibar).

Dans la pratique c’est très facile à utiliser, il suffit de fermer un peu le diaphragme (genre f/8) et de faire la mise au point à l’infini: tout sera net!

Enfin, une fois arrivé sur l’écran de l’ordinateur, on reste dans le même ordre qualitatif: les fichiers sont nets et contrastés, avec ce rendu de couleur typiquement Zeiss. Il n’y a presque pas de déformation, les aberrations chromatiques sont inexistantes, le vignettage à pleine ouverture est très esthétique…

En définitive, cela ne demande que très peu de travail en post-production. Mais quand c’est le cas, la qualité des fichiers obtenus permet de fignoler les détails, les dégradés, le passage en N&B est très facile et on obtient de belles choses…

Exemples

20130720-IMG_274220131226-IMG_5497 20130930-IMG_4049 20130711-IMG_2005-2

Conclusion

Sans doute le meilleur grand-angle en monture Canon… il est lourd, cher, manuel, mais quel plaisir à l’usage! La plupart de mes images préférées ont été faites avec cet objectif…

Si le poids, le prix et le côté manuel ne rebutent pas, c’est le caillou dédié au paysage à posséder absolument… sinon, on peut se tourner vers le Canon 17-40 f/4 L ou vers le Voigtländer Color Skopar 20mm f/3,5 SLII qui est beaucoup plus discret.

Incoming search terms:

  • zeiss ze 21 mm